Souvent surnommée la « cité des anges », Bangkok se distingue par la diversité de sa culture, qui allie sans peine le traditionnel à l’avant-garde. Il s’agit d’une capitale qui respire le sacré au milieu du profane, comme en témoignent ses magnifiques temples et ses grands palais qui offrent un répit paisible dans le rythme frénétique de la vie urbaine. Véritable centre du pays, Bangkok domine la politique, l’activité économique et les affaires culturelles de la Thaïlande.

Les meilleures périodes pour visiter Bangkok

Située près de l’équateur, Bangkok est réputée pour sa chaleur intense et son humidité écrasante. Pour les touristes qui souhaitent explorer la capitale et ses environs, la période qui s’étend de novembre à fin juin est la plus propice aux visites. Dans les périodes de forte chaleur urbaine, les visiteurs peuvent se détendre autour d’un cocktail ou se baigner dans les eaux de la piscine de l’hôtel. La mousson, qui dure de juillet à octobre, ne doit cependant pas empêcher les touristes de se rendre à Bangkok, qui regorge d’expériences en intérieur. Grâce aux centres commerciaux tentaculaires qui protègent de la pluie et aux rencontres culturelles entre les différents musées et palais royaux, la ville assure la participation des visiteurs. Par ailleurs, la vie nocturne de Bangkok, très animée, est un véritable attrait, qui attire les fêtards tout au long de l’année. Si vous préférez voir toute la Thaïlande, vous pouvez aussi vous renseigner sur ces exemples de circuits en Thaïlande.

Le moyen de transport à Bangkok

Depuis l’aéroport Suvarnabhumi, le train rapide Airport Link Express offre une solution de transit transparente vers le City Air Terminal à Makkasan et une connexion au Skytrain BTS surélevé à la station Ratchadapisek. L’Airport Link Express garantit un trajet de 15 minutes sans arrêt dans les stations intermédiaires. À l’inverse, la ligne Airport Link City Line offre un trajet plus tranquille de 30 minutes jusqu’à Makkasan, avec arrêts différents en cours de route. Les transports terrestres peuvent être assurés par les taxis de l’aéroport, mais les tarifs et la qualité du service peuvent être variables.

Le BTS Skytrain constitue un mode de transport rafraîchissant. Avec seulement deux lignes principales desservant le cœur de Bangkok, y compris une liaison récemment ouverte vers le nouvel aéroport, ce système de transport rapide est réputé pour son excellente climatisation. Le métro de Bangkok, connu sous le nom de MRT, est le système de transport public le plus récent de la ville. Ce réseau souterrain était initialement composé d’une ligne singulière de 20 km et de 18 stations.

Les déplacements de surface en bus offrent une vision contrastée du paysage urbain de Bangkok, avec une ligne de bus publique reliant l’aéroport international Suvarnabhumi à la très animée Khao San Road. Depuis l’aéroport de Don Muang, qui accueille principalement des vols intérieurs, les bus se dirigent vers Khao San Road et le terminal de bus de l’est, à Ekamai. La ville s’enorgueillit de ses terminaux de bus au nord (Chatuchak ou Morchit), à l’est (Ekkamai) et au sud (Bangkok Noi), qui envoient des bus longue distance dans toutes les directions.

La fondation de la ville de Bangkok

L’évolution de Bangkok remonte aux humbles débuts d’une colonie nommée Thonburi, située sur les rives occidentales du fleuve Chao Phraya, qui appartient aujourd’hui à la capitale très active. Après la destruction d’Ayutthaya, l’ancienne capitale du royaume, par les forces birmanes en 1767, le général Taksin a pris la décision stratégique de désigner Thonburi comme nouvelle capitale du pays en 1772. La décennie suivante a été marquée par une transition importante sous l’autorité du roi Rama I, le descendant de la dynastie Chakri qui règne encore aujourd’hui, qui a déplacé l’épicentre de la capitale sur la rive droite du fleuve.

Inspiré par la grandeur de l’ancienne cité royale, le roi Rama I entreprend la transformation de la région, baptisée « Rattanakosin ». Depuis ces moments fondateurs, Bangkok a connu une expansion et un développement continus et a vu se succéder 10 générations de la lignée Chakri. Notamment, le roi Bhumibol Adulyadej est monté sur le trône en 1946, devenant ainsi le monarque le plus ancien de l’histoire contemporaine. Le développement de Bangkok a également été marqué par des changements majeurs dans l’économie et la société thaïlandaise. Après le décès du roi Bhumibol Adulyadej en 2016, le pays a connu une période de transition politique.

Quelques conseils pour la découverte de Bangkok

La traversée des rues de Bangkok ouvre la voie à un éventail d’excursions intéressantes. Parmi les points forts du patrimoine culturel de la ville, figure le Grand Palais et son temple du Bouddha d’émeraude, un sanctuaire qui allie la splendeur royale à la grâce spirituelle. À proximité de cette enceinte royale est situé le temple du Bouddha couché, connu sous le nom de Wat Pho. Ce temple abrite un colossal bouddha couché de taille imposante. Perché sur les rives du fleuve Chao Phraya, le temple de l’Aurore ou Wat Arun est un autre trésor de la couronne spirituelle de la ville. Le spectacle de ses flèches, éclairées par la lumière du soleil, est impressionnant.

La diversité culturelle se prolonge dans le cœur dynamique du quartier chinois, Yaowarat. Ici, une symphonie d’images, de sons et d’arômes enveloppe les visiteurs qui déambulent dans les rues bondées, dégustent de délicieux plats de rue et apprécient le vaste répertoire du quartier. Outre les sites culturels, Bangkok présente une grande variété de boutiques, allant des centres commerciaux tentaculaires, qui présentent des marques de luxe haut de gamme à l’artisanat local, au charmant marché de nuit, qui allie shopping et divertissement le long de la rivière.

Pour les plus aventureux, les visites des canaux et les croisières fluviales sur le fleuve Chao Phraya peuvent être envisagées. Les excursions offrent une perspective unique sur la ligne d’horizon de Bangkok, et présentent la danse harmonieuse de la ville entre le traditionnel et le moderne. Quant au musée national et au musée de la barge royale, les visiteurs peuvent admirer un échantillon du passé thaïlandais, qui va des costumes royaux aux embarcations sculptées à la main destinées aux cérémonies de la flottille.