La carotte fait partie des légumes les plus consommés. Avec le bêta-carotène qu’elle contient, elle est un puissant antioxydant. Entre autres, ce légume améliore la santé de la peau. La carotte est également une plante de potager. Vous pourrez aisément la cultiver dans votre jardin. Profitez de bonnes indications pour réussir la culture de la carotte à Roussillon et ailleurs !

Choisir une bonne variété

Il y a différentes variétés de carottes qui possèdent leurs spécificités. Toutefois, elles sont toutes faciles à cultiver. Ainsi, avec un grand nombre de choix, vous pourrez cultiver votre carotte dans votre jardin. Selon la variété choisie, vous pourrez mieux vous renseigner sur la manière de procéder pour atteindre les meilleurs résultats.

Effectuer un bon semis

Le semis de la carotte peut se faire sous châssis ou sous tunnel plastique. À Roussillon, dès le mois de février ou mars, vous pouvez faire ce semis. Par ailleurs, si vous souhaitez le faire à même le sol, il faudra attendre le printemps : mars ou avril. Ensuite, il faut bien s’informer sur comment en prendre soin pour réussir sa culture.

Afin d’assurer un bon semis, il faut préparer un bon lit de semis. En effet, vous devez bien affiner la terre et arroser le sol avant l’opération. Les graines de carotte doivent alors légèrement s’insérer dans le sol. Idéalement, elles sont distantes de 25 à 30 cm pour bien se développer. En outre, une bonne humidité du sol favorise la levée des plantules.

Un bon entretien et une fertilisation efficace

L’arrosage, l’éclaircissage, le sarclage et le binage sont les principaux travaux d’entretien à effectuer pour le bon développement de la carotte. Un arrosage parcimonieux est indispensable pour maintenir une bonne humidité du sol et une bonne hygrométrie. En effet, le dessèchement du sol ralentit ou inhibe le développement de la carotte. De même, un sol trempé favorise la pourriture de cette plante. Il faut savoir arroser sans trop en mettre.

En outre, l’éclaircissage consiste à diminuer les feuilles de la plante. Cela permet d’avoir de plus grosses carottes. Il doit être fait chaque 10 ou 15 jours tout au long de la production. De même, le sarclage et le binage permettent d’enlever les mauvaises herbes. Ces dernières profitent des matières nutritives du sol au détriment de la carotte.

Par ailleurs, la fertilisation permet de booster et d’améliorer la production. Un compost ou une fertilisation classique à base d’engrais potagère est suffisant pour favoriser un développement idéal de la plante.

Prévenir les attaques de parasites

Le principal parasite de cette plante est la mouche de la carotte. Généralement entre juillet et août, les larves de cette mouche creusent des galeries dans les racines en descendant vers la pointe. Cela jaunit le feuillage et agit négativement sur le rendement.

L’association culturale est le moyen de prévention le plus efficace contre la mouche de la carotte. Vous pourrez faire un mariage de culture avec :

  • de l’oignon ;
  • de l’échalote ;
  • ou du poireau.

De même, les décoctions de tanaisie et de lavande peuvent contribuer à la lutter contre cette mouche. La récolte de la carotte se fait entre 3 et 6 mois après le semis selon la variété cultivée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here